Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 12:33

moudenc 27Les collectivités locales jouent un rôle prépondérant dans l’économie du BTP.

Depuis la faillite de Dexia, elles ont du mal à trouver des organismes prêteurs pour financer leurs investissements. Cela implique leur baisse, laquelle est fortement préjudiciable pour les entreprises de travaux publics.

Aussi, j’ai souhaité alerter le Ministre de l’Économie sur ce point en lui transmettant cette semaine une question écrite qui est reproduite ci-dessous.

Il est urgent de mettre en place l’institution qui prendra la suite de Dexia !

Jean-Luc MOUDENC
Député de la Haute-Garonne
Maire de Toulouse de 2004 à 2008

Question écrite :

« M. Jean-Luc Moudenc alerte M. le ministre de l'économie et des finances sur la problématique des entreprises de travaux publics en France, et notamment en Midi-Pyrénées, qui subissent une dégradation accentuée de leur activité et conditions de travail. Baisse intervenue du chiffre d'affaires (- 6 % entre 2007 et 2011 en Midi-Pyrénées avec une nouvelle baisse significative en 2012), augmentation des délais de paiement qui entraîne l'augmentation des lignes de crédit court terme pour les entreprises, contraintes additionnelles en matière environnementale, d'insertion, de santé, de sécurité et une concurrence étrangère à bas coût de concurrence, sont autant de facteurs de fragilisation de tout un secteur d'activité et du développement de nombreux territoires. De plus, les interrogations des collectivités sur leur capacité à financer leurs projets d'infrastructures contribuent lourdement à l'aggravation de la situation. Au regard de ces éléments alarmants, la Banque postale a annoncé le 7 juillet 2012 un doublement de l'enveloppe de crédits à court terme mis à la disposition des collectivités locales françaises en raison de la déconfiture du groupe franco-belge Dexia, en cours de démantèlement. Ainsi, la Banque postale, qui envisageait initialement de mobiliser 2 milliards d'euros pour répondre aux besoins des collectivités, devrait donc prêter 4 milliards d'euros. Certes il s'agit d'une somme significative mais néanmoins insuffisante au regard des besoins. De surcroît, la Banque postale n'a pas pour vocation initiale de financer les collectivités locales. Aussi, il lui demande quelles mesures peuvent être envisagées pour soutenir les entreprises de travaux publics en difficulté et s'il serait rapidement possible de créer une entité bancaire spécifique dédiée uniquement au financement des collectivités locales qui pourrait à la fois les aider à sortir du piège des emprunts toxiques et leur octroyer des financements permettant notamment le maintien du niveau d'activité des travaux publics, et plus largement de contribuer à la relance de la croissance. »

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article

commentaires