Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 06:51

emilion-esnault.jpgIl est l’un des bras droit de Jean-Luc Moudenc, responsable de la communication de l’association de l’ancien maire « Toulouse Avenir », et se prépare à l’entrée dans la campagne municipale. Profitant de la sortie d’un livre de son mentor, mais aussi d’un dépliant bilan des années Cohen, Emilion Esnault attaque frontalement la majorité du Capitole, et met en garde Christine de Veyrac et René Bouscatel, coupables à ses yeux de maintenir des divisions stériles qui mettent en danger la conquête envisagée en 2014. Un espoir de la politique toulousaine qui ne mâche pas ses mots.

Comment se porte « Toulouse Avenir » ?

L’association se porte très bien. Je dirai même qu’elle ne s’est jamais aussi bien portée. En 2008, nous étions un petit groupe pour initier le mouvement, et pas à pas, petit à petit, nous avons su structurer et densifier l’association. Aujourd’hui nous avons 6 responsables de secteur, 52 référents de quartier, près de 3000 soutiens et 15 commissions thématiques. D’autre part, nous avons organisé des événements qui ont été de gros succès tels un dîner-débat avec Alain Juppé, et nous venons de mettre dans toutes les boîtes aux lettres toulousaines un 16 pages bilan du mandat Cohen.

Sentez-vous une émulation, à l’approche de la campagne municipale, en termes d’adhésions ? 

Lire la suite dans le Journal Toulousain du jeudi 07 mars 2013

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Toulouse
commenter cet article

commentaires