Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 11:07

bords-de-garonne-01.jpgLe 22 novembre dernier, les campements sauvages d’Européens de l’Est au niveau de l’Île du Ramier ont été évacués. Aujourd’hui, près d’un mois après, les restes de la destruction des baraquements jonchent encore les bords de Garonne. Dans cette zone de promenade accessible aux enfants, on trouve tout un tas de bouts de bois, de ferraille et, surtout, des miroirs cassés et même des bouteilles de gaz ! Pour preuve, retrouvez quelques photos, libres de droits, en suivant ce lien (http://www.flickr.com/photos/jlmoudenc/sets/72157632271607953/). Mais que fait la Communauté urbaine ? Attend-t-elle qu’un accident survienne ? Comment se fait-il que le lieu n’ait toujours pas été nettoyé ? Le Maire-Président se gargarise d’un projet d’envergure sur l’île du Ramier appelé pompeusement le « Parc Garonne », à grand coup (coût ?) d’images de synthèse alléchantes. Quelle crédibilité y apporter quand la Collectivité n’est pas capable, aujourd’hui, de faire réaliser le strict entretien minimum des bords du fleuve ? Je lui ai écrit hier pour lui demander de faire procéder dès que possible au nettoyage.

Jean-Luc MOUDENC
Député de la Haute-Garonne
Maire de Toulouse de 2004 à 2008

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article

commentaires