Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 05:59

moudenc-69.jpgL’assemblée nationale a donc adopté la Loi Taubira dite du « mariage pour tous »

Elle l’a fait dans un climat survolté, encerclée par un impressionnant dispositif policier.

Là est le premier résultat de cette loi : elle divise profondément le pays et provoque des affrontements stériles.

Et, paradoxe, elle a réveillé l’inacceptable homophobie !

Ce sujet a mobilisé -et cela continue- bien des énergies.

Pourtant, le souci de notre avenir aurait commandé que nous concentrions nos débats et nos efforts sur d’autres sujets : le développement économique, la compétitivité, la réindustrialisation de notre pays, l’innovation, l’emploi.

Au fond, un texte sur le seul mariage homosexuel n’aurait pas suscité dans nos rangs beaucoup d’opposition. Nous aurions juste bataillé pour que le mot « mariage » soit seulement réservé à l’union des couples hétérosexuels, une « union civile », établissant l’égalité des droits, étant la clé d’un consensus. J’aurais approuvé cela !

Mais le pouvoir socialiste, empêtré dans sa faillite morale et son inefficacité politique, n’a voulu ni compromis, ni consensus.

Il a préféré dérouler sa logique politique de façon implacable pour fabriquer un symbole, aux prémices d’un quinquennat déjà fort chancelant.

Il ne faut donc pas s’étonner des conséquences : les violences et la dangereuse montée des extrémistes.



Le problème premier de cette loi, et ma motivation pour m’y opposer, c’est le bouleversement qu’il ouvre en matière de filiation.

Aujourd’hui, la loi permet l’adoption par les couples de même sexe.

Demain, on voudra instaurer la procréation médicalement assistée (PMA) et, après-demain, on légalisera les mères porteuses avec la GPA (gestation pour autrui).

J’ai donc voté contre cette loi.

Et, dans la foulée, j’ai cosigné le recours auprès du Conseil constitutionnel.

Tout cela avec détermination mais dans la sérénité.

Loin des extrémistes ou autres excités qui auraient voulu me voir jouer un rôle qui n’est ni le mien, ni conforme à mon caractère équilibré.







Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Jean Luc Moudenc Député
commenter cet article

commentaires