Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 06:02

azf-toulouse.jpg« Respectueux de l’indépendance de la Justice et du principe de la séparation des pouvoirs, je n’ai pas à me prononcer  sur le bien-fondé de la décision de la Cour d’Appel de Toulouse dans le procès AZF. Toutefois, je me réjouis de ce que  des responsabilités pénales aient été reconnues. Il aurait en effet était très douloureux pour les familles des victimes que  la décision de première instance soit confirmée : elles y auraient vu un déni de justice. Par ailleurs, je regrette qu’en ce  qui concerne Total et son PDG de l’époque la Cour ne se soit pas prononcée sur leur éventuelle culpabilité pour un  simple motif de procédure. Cela est préjudiciable non seulement pour les parties civiles, qui ne connaîtront ainsi pas  une vérité judiciaire à ce sujet, mais aussi pour la société et Monsieur Desmarest qui ne pourront se prévaloir d’une  décision les innocentant sur le fond. J’espère de tout cœur que cette décision permettra aux victimes de faire leur deuil,  même si la probabilité d’un pourvoi en cassation est grande. C’est néanmoins une première étape vers la  reconnaissance de responsables de la catastrophe qui a été franchie. » Jean-Luc Moudenc, Député de la Haute-Garonne, Maire de Toulouse de 2004 à 2008

Partager cet article
Repost0

commentaires